Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Papa est triste et te demande pardon

Quand je suis tombée sur cette lettre d’un père à son fils, j'y ai lu le désespoir de chaque parent de ce siècle.Une missive rédigée après les attentats de Bruxelles de Mars 2016.qui met en exergue la déchéance d'un monde qui ne cesse de dépérir.

Lettre ouverte de Julien Lagneaux, futur papa, à son fils à naître

Mon fils,

Papa est triste et te demande pardon.

Tu n'es pas encore là et je suis déjà inquiet. Je suis quelqu'un d'optimiste pourtant, j'ai pour habitude de voir le verre à moitié plein et je me targue souvent de pouvoir, plus qu'un autre, apprécier les nuages, le vent et la pluie.

Je t'aime déjà tant, toi que je sens bouger contre ma main, à travers ce ventre. Tu me fascines, m'émerveilles et me fais vivre l'expérience la plus fabuleuse de la vie, alors même que tu "n'es pas encore là".

Je te demande pardon car aujourd'hui je doute. Je doute de ce que j'ai à t'offrir. Je doute que mes bras puissent te protéger jour et nuit de la bêtise des uns et des autres. Certes, tu en feras toi-même des bêtises, comme j'en ai fait d'ailleurs, et c'est notamment par celles-ci que tu te construiras et deviendras véritablement Homme. Mais ce matin, j'ai le sentiment d'être terriblement égoïste. Égoïste de n'avoir que ça à t'offrir, un monde devenu fou, où la haine n'a jamais trouvé autant écho, où nos libertés n'ont jamais été autant remises en question, où le respect de notre intimité et de notre vie privée est de plus en plus bafoué au privilège de la sécurité d'une part et de la consommation de l'autre. J'en viens à considérer "normal" que notre ADN et nos empreintes soient prélevés et conservés dans un fichier et que notre géolocalisation passe progressivement de la prouesse technologique à une véritable question de sécurité, nécessaire et évidente.

Pardon mon fils de t'offrir tout ça. J'ai été aveuglé par la merveilleuse histoire de la vie. Je suis ton développement avec tant d'impatience, d'incertitudes, d'amour, de craintes. Suis-je à la hauteur finalement? Est-ce que ce monde est à votre hauteur, à toi, et à ces millions d'autres enfants à naître, les Hommes de demain? Jusqu'ici, je n'avais pas réalisé que donner la vie pouvait avoir quelque chose de si terrifiant... Aujourd'hui j'ai réalisé que je passerai dorénavant la mienne à m'employer à te faire aimer la terre, les arbres, les fleurs, le soleil, mais aussi les nuages, le vent et la pluie. Pardonne-moi de ne pas être tout à fait honnête et de parfois te mentir un petit peu pour t'apprendre à aimer cette vie que j'ai choisi de te donner...

Il n’est pas le seul à se sentir mal pour le monde dans lequel grandiront nos enfants. Jésus nous a prévenus que notre vie sur terre ne sera pas toujours de la joie, mais que notre coeur ne se trouble point, car Il a vaincu le monde. Aujourd’hui, dans nos églises, de plus en plus, on nous prêche sur la prospérité, sur le développement personnel et moins sur la miséricorde de Dieu qui nous prépare à la Vie Eternelle. Nous ne sommes pas assez enseignés sur la fin des temps.

C’est la raison pour laquelle, je nous exhorte en tant que parents, à lire nos Bibles. Sondons les Ecritures afin de ne pas sombrer dans la psychose actuelle. Les jours sont mauvais. La guerre, le terrorisme, la famine, les catastrophes naturelles, la maladie… tout ceci est entrain de faire des ravages. Affermissons-nous par la nourriture spirituelle que le Père a préparé en avance pour nous donner de faire face à chaque situation.

J’ai moi-même cédé à la panique il y a quelques jours. J’étais à l’hôpital avec mon fils, quand une voiture est venue se garer devant le bâtiment où nous attendions notre tour. Une femme en est descendue, arborant un voile intégral. Subitement, j’ai commencé à entendre un bruit sonore : « poup, poup,poup ». J’ai sursauté quand mon fils m’a dit : « maman, regarde, une ninja. »

La voix de mon fils m'a ramené à la réalité. J’ai réalisé que ce que je percevais étaient les battements de mon cœur. J’ai eu peur en voyant la dame. J’ai vu en cette dame une kamikaze. Et pourtant, c’était juste une maman comme moi, qui venait voir un médecin avec son enfant.

 

Papa est triste et te demande pardon

 

La leçon que j’ai retenu qu’il est bon, en ce siècle, de redevenir comme un petit enfant, et de faire totalement confiance à notre Seigneur. La Bible nous recommande de rester calmes.

gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent.

Matthieu 24:6

Nous avons une seule chose à faire, rachetez le temps et garder la foi.

Papa est triste et te demande pardon

Nous serons aptes à expliquer la réalité à nos enfants en toute quiétude. Nous leur dirons en actes et en parole, avec des actions de grâce, que nous avons placé notre espérance en Dieu. Le seul qui ne permettra pas notre perte.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Une fille de grâce

Education Chrétienne des enfants

Commenter cet article